Dans la roselière (partie 6). Le héron pourpré

Un petit retour après une période trop longue d'inactivité de mon site.

Le héron pourpré, rencontré mi-septembre en Bourgogne, est migrateur. Il niche dans des roselières.

Plus petit que le cendré, il est plus rare. La tête et le cou sont plus minces, plus "reptiliens". Ses doigts  sont très longs (image 2).

A bientôt.

richard

f-site-img-6416.jpgf-site-img-6377.jpg

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site